Skip to content

Researcher, is your job done once your paper is published?

Getting a paper published is nice! Now, once online, is your job done?

science blog on computer smartphone social mediaBlogging can be a good way to engage with your scientific community and to be visible online.  It is a bit like going to conferences to present your work. Except that it is online and that you don’t really know who is listening (reading). It is an excellent way to explain your work in a different, more accessible way. And to go straight to the point, or to insist on some specific aspects of the work.

We are launching a new web hub called External Diffusion. Please check it out! It is open to everyone, it is has a professionnal layout, it features visual contents and it is full of interactive social media options. We believe this platform can help foster scientific discussion online and build up communities and audience. You can use the platform too, so jump in!

The concept is rather simple. You have a nice paper published? You want to make it more visible to the world wide web and gain impact? You are ready to prepare alternative and visual contents (a blog post basically; but you can also go further with animated infographics, video, etc.)? You want this content to be shared to a specialized but wide audience? Get in touch, we can help!

Read more on why you should think about blogging and sharing your work by reading this post: “Paper accepted! OK what’s next?”

Read more here about the concept of External Diffusion and how to proceed.

Browse among the first contributions we are hosting and advertising at our Contributions page.

Like us and follow us on the social media: @Ext_diffusion, Facebook, YouTube, LinkedIn, Google+, Scoop.It!.

We hope this new web hub will be used by many. Please do not hesitate to get in touch, to comment, to share, etc. Join the conversation!

DD

Post-doc wanted! Materials science, sol-gel chemistry

——————————–

Applications now closed

——————————–

 

In the framework of a collaboration with an industrial partner (IRE) we are hiring a post-doctoral researcher for a 1-year project.

SCOPE:  In the context of isotope production for nuclear medicine purpose, we develop, characterize and  produce innovative inorganic sorbents at multi gram scale for radioactive substance separation and purification. We implement original sol-gel strategies to obtain new materials with an advanced control on texture, particle size and surface properties.

PROFILE:

Technical skills

  • Inorganic material preparation by classical and advanced production routes
    • spray drying, sol-gel synthesis, thermal treatments, …
    • shaping to meet industrial requirements, pelletization, sieving, …
  • Deep knowledge in material characterization with a large spectrum of techniques
    • morphology, composition, surface analysis, acido-basicity measurements, crystallinity, etc
    • Physi- and chemisorption
    • Specific area, pore size, …
    • Various microscopy techniques

Background and Personal skills

  • PhD degree in Chemistry, Chemical Engineering or proven experience in the field
  • Recognized experience in material sciences, micro and meso porous inorganic materials
  • Deep knowledge in inorganic chemistry, material sciences and in solid state interactions with fluids.
  • International references and publications in recognized journals are needed
  • Committed to results
  • Strong communication skills with ability to deliver periodical progress reports
  • Autonomous and systematic in the scientific approach
  • An ability to proactively interact with industrial partner

CONTACT: damien . debecker @ uclouvain . be (with CV, motivation letter)

Funded PhD position available in the field of coordination chemistry in relation with heterogeneous catalysis

Co-supervision by Prof. Michel Devillers (UCL) and Prof. Carmela Aprile (Univ. Namur)

Research topic:

IMCN - Institute of Condensed Matter and Nanosciences - UCLouvainCoordination chemistry approaches to enhance precursor-support interactions in catalyst preparation by playing with the hydrophilic-hydrophobic balance.

Context and domain of proposed research:

A 4-year Ph D fellowship is available in the frame of a large multidisciplinary research project (Concerted Research Project 2015-2020 – « PolarCat »)

  • with emphasis on fundamental aspects,
  • centered on a collaboration between several research teams of MOST (Molecules, Solids and Reactivity) division of UCL (E. Gaigneaux, D. Debecker, M. Devillers) and the laboratory of nanomaterials chemistry of Namur University (C. Aprile)
  • dealing with the control of the hydrophilic-hydrophobic balance in the preparation of heterogeneous catalysts

Focus of the PhD:

  • design, synthesis and characterization of coordination compounds of variable polarities (to be used as precursors), based on the transition metals of groups 4-5-6 and some post-transition elements such as Ga, Sn ,…
  • synthesis of inorganic supports with tunable polarities,
  • study and monitoring of the precursor-support interactions
  • catalytic applications in glycerol to solketal conversion or other reactions of interest

Practicalities:

This research will be essentially organized as a collaboration between UCL (M. Devillers) and UNamur (C. Aprile) and will take place mainly at UCL in Louvain-la-Neuve. Starting date: ASAP.

Eligibility:

  • Master in chemistry (or equivalent) – 5 years – obtained with honors (« distinction »)
  • With sufficient expertise in the field of preparation of coordination compounds and physico-chemical characterization of inorganic materials
  • The selected candidate will have to apply in parallel for the next FRIA call for PhD fellowships, as long as he/she will be eligible.
  • Good knowledge of French and/or English is required.

Applications:

  • CV with academic notes and letter of motivation describing the adequacy with the wanted profile) should be sent to Prof. M. Devillers (michel . devillers @ uclouvain . be)
  • Deadline is December 31st but application should be sent ASAP as the project could start immediately.

I am launching External Diffusion, a new blogging and social media platform for scientific work – Jump in!

Dear reader,

You may have notcied I have been blogging a little less frequently these days… Well actually, I have been writing two pieces about my recently published work (aerosol-made metathesis catalysts and acidic aluminosilicate foams) but I did not publish them here. They are placed on another blogging website that I am launching now, with the precious help of my brother (he is a true web and social media geek!).

external diffusion logo - blogging your science and sharing on social mediaIndeed, we are launching this new hub called External Diffusion. Please check it out! It is open to everyone, it is has a professionnal layout, it features visual contents and it is full of interactive social media options. We believe this platform can help foster scientific discussion online and build up communities and audience. You can contribute too, so jump in!

The concept is rather simple. You have a nice paper published? You want to make it more visible to the world wide web and gain impact? You are ready to prepare alternative and visual contents (a blog post basically; but you can also go further with animated infographics, video, etc.)? You want this content to be shared to a specialized but wide audience? Get in touch, we can help!

 

 

Read more on why you should think about blogging and sharing your work by reading this post: “Paper accepted! OK what’s next?”

Read more about the concept of External Diffusion at our Service page.

Browse among the first contributions we are hosting and advertising at our Contributions page.

Like us and follow us on the social media: @Ext_diffusion, Facebook, YouTube, LinkedIn, Google+, Scoop.It!.

 

We hope this new web hub will be used by many. Please do not hesitate to get in touch, to comment, to share, etc. Join the conversation!

 

DD

Bourse de doctorat dans le domaine de la chimie de coordination et de la catalyse hétérogène

Dans le cadre d’un projet de recherche multidisciplinaire (Action de Recherche Concertée 2015-2020 – « PolarCat »), nous cherchons à engager un(e) doctorant(e) qui mènera une thèse sur le thème:

“Coordination chemistry approaches to enhance precursor-support interactions in catalyst preparation by playing with the hydrophilic-hydrophobic balance”

en copromotion entre Prof. Michel Devillers (UCL) et Prof. Carmela Aprile (Univ. Namur).

Le projet proposé est:

– à caractère fondamental,
– centré autour d’une étroite collaboration entre plusieurs équipes du pôle MOST de l’UCL (E. Gaigneaux, D. Debecker, M. Devillers) et le laboratoire de chimie des nanomatériaux de l’Université de Namur (C. Aprile)
– axé sur le contrôle de la balance hydrophile-hydrophobe en matière de préparation de catalyseurs hétérogènes, une bourse de doctorat est disponible, à partir du 1er octobre 2015, pour une durée maximale de 4 ans.

La thèse portera sur

– la conception, la synthèse et la caractérisation de composés de coordination (précurseurs à base de métaux de transition des groupes 4-5-6, Ga, Sn ,…) de polarités différentes,
– la synthèse de supports inorganiques à polarité variable,
– l’étude et le contrôle des interactions pércurseurs-support
– les applications catalytiques dans la conversion du glycérol en solketal ou d’autres réactions d’intérêt

La recherche relèvera particulièrement d’une collaboration entre l’UCL (M. Devillers) et l’UNamur (C. Aprile) et sera principalement localisée sur le site de Louvain-la-Neuve.

Profil du candidat :
Titulaire d’un diplôme de master en sciences chimiques (ou équivalent) s’étant distingué au cours de ses études,
– soit ayant réalisé un travail de fin d’étude expérimental portant sur la préparation de composés de coordination et/ou la caractérisation physico-chimique de matériaux inorganiques,
– soit pouvant démontrer une maîtrise de plusieurs techniques relatives à ces domaines et qui seront utilisées dans le cadre de la thèse de doctorat (voir cidessus).
Le candidat s’engage à se présenter parallèlement au concours du FRIA tant qu’il est éligible.

Langues : une bonne connaissance du français et/ou de l’anglais est requise.

Les candidatures (CV avec résultats académiques + lettre de motivation démontrant l’adéquation du candidat avec le profil souhaité) sont à envoyer dès maintenant à Michel Devillers.

Contact :
Michel Devillers
E-mail : michel.devillers@uclouvain.be

Video

à quoi mènent les études de Bioingénieur? (vidéos)

Sous l’impulsion du Doyen de la Faculté des Bioingénieurs, et avec l’aide de l’administration des relations extérieures et de la communication (AREC) de l’UCL, nous avons préparé une série de 4 capsules vidéo illustrant les débouchés possibles des études de bioingénieur. Ces 4 vidéos présentent les parcours professionnels de jeunes diplômés (~10 ans après le diplôme) issus des différents masters bioingénieurs offerts à la Faculté. On y découvre que les études de Bioingénieur ouvrent la voie à des métiers passionnants dans des domaines aussi variés que l’agroalimentaire, le secteur énergétique, l’industrie pharmaceutique ou la consultance environnementale.

Nous découvrons dans l’ordre: Justine Forumeau (Master Chimie et bio-industrie; travaille dans le pharma), Alex Valette (Master environnement; indépendant dans le secteur énergétique) ; Pauline Beguin (Master agronomie; travaille dans le secteur de la nutrition) et Marie Pairon (Master Forêt; consultante en aménagement du territoire et énergie).

Je partage les vidéos ici pour en faire la pub! N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à partager. Par ailleurs, je peux relayer toute demande d’info à propos de la Faculté pour les gens qui seraient intéressés!

DD

 

 

 

Une activité pédagogique à conseiller: la classe puzzle

Il n’est pas toujours aisé de sortir des sentiers battus dans la pédagogie universitaire. Partage d’expérience sur un dispositif pédagogique utilisé avec succès (à mon humble avis) depuis deux ans.

Des étudiants bioingénieurs visitent les installations de distillation pour la production de “water for injection” chez GSK

Les étudiants bioingénieurs en Master 1 inscrits à mon cours de « Génie des Procédés, Opérations Unitaires » sont invités à aller sur le terrain visiter des installations industrielles (distillation, filtration, séchage, centrifugation, extraction, etc.) dans une entreprise de leur choix. L’objectif est de compléter l’apprentissage livresque et académique de cette matière plutôt technique et intrinsèquement connotée « terrain ». Classiquement, on pourrait demander à des petits groupes d’étudiants de confectionner un rapport écrit que l’enseignant devra alors corriger et coter (avec dans le meilleur des cas un petit feedback). Pas très sexy…

L’idée de la classe puzzle (rendons à César ce qui appartient à César !) m’a été soufflée par Nathalie Kruyts, conseillère pédagogique à l’Institut de Pédagogie et de Méthodologie de l’UCL (@IPM_UCL). Le dispositif est connu en anglais sous le vocable de “jigsaw classroom” et a pour objectif d’impliquer davantage chaque étudiant dans son travail et dans la découverte des travaux des autres étudiants (“If each student’s part is essential, then each student is essential; and that is precisely what makes this strategy so effective”).

Le principe tient en 3 points

1. La classe est divisée en groupes d’experts. Dans le cas présent, les étudiants forment des groupes de 4 pour effectuer les visites d’entreprise. Ils étudient leur sujet ensemble.

Des étudiants bioingénieurs en visite chez Omnichem

Des étudiants bioingénieurs en visite chez Omnichem

2. Ces groupes d’experts confectionnent un rapport visuel et didactique. J’ai choisi le format poster. Imprimé en A0, il permet des discussions en petits groupes. Le format « slides power point » est aussi envisageable.

Poster Osmose inverse

Poster Osmose inverse.

3.- Le jour des présentations, les groupes d’experts sont cassés. La classe est re-mélangée et subdivisée en nouveaux groupes de 4. Ce sont les groupes d’apprentissage. Chaque groupe d’apprentissage s’en va visiter 4 posters. Devant chaque poster, durant 20 minutes, un des membres du groupe d’apprentissage (qui est en fait l’un des auteurs du poster !) présente son travail aux 3 autres. Au « shift » suivant, c’est un autre membre du groupe d’apprentissage qui joue le rôle de l’expert et explique son travail au 3 autres. Etc.

Séance de présentation des posters en groupes d'apprentissage

Séance de présentation des posters en groupes d’apprentissage.

Les avantages

  1. Fini le rapport écrit ! Les étudiants en sont blasés. On parle ici d’une forme originale de rapport. Outre le fond, la forme est aussi cruciale. Tout doit y être ! Données chiffrées, schémas, photos, analyse technique et critique,… Mais une attention particulière doit être portée à la présentation visuelle. En général, les étudiants sont contents de se dépatouiller avec d’autres outils que Word ou LaTex et sont très fiers de leur œuvre (à juste titre).
  2. Chaque étudiant se doit de maîtriser tout le contenu de son « rapport poster ». En effet, il se retrouvera à coup sûr « expert » pour expliquer son travail (de A à Z) à quelques condisciples. Ceci tranche avec les rapports écrits où classiquement l’étudiant x se penche sur l’intro et le contexte, l’étudiant y se coltine les calculs rébarbatifs et l’étudiant z se cache derrière ses camarades et ne fait pas grand-chose.
  3. Les étudiants visitent physiquement 1 installation industrielle, mais apprennent plein de choses sur au moins 3 autres installations en les visitant virtuellement par poster interposé. Enrichissant.
  4. La séance de présentation est un moment très interactif et dynamique où, s’ils sont bien stimulés, les étudiants jouent le jeu à fond et discutent, posent des questions, expliquent. Je suis tenté de croire qu’ils en retiennent pas mal de choses.

Quelques astuces

  • J’encourage les étudiants à choisir une visite qui leur plait. Ça aide (« je connais l’ingénieur en chef chez xx ; il va nous organiser une super visite de la ligne de production yy ! ça va être génial !»). Je les encourage aussi à s’intéresser à un secteur auquel ils ont peu de chance d’être confrontés au fil de leurs spécialisations et de leurs choix d’options. Histoire d’élargir leurs horizons. Parfois, on a des surprises, comme ces étudiantes en orientation environnement et agronomie qui sont allées visiter les installations de distillation à la raffinerie de Total 😉

  • Je prépare un petit questionnaire pour la fin de la séance. Les questions sont simples. Elles me viennent en lisant seul les posters à l’avance. Je repère les points qui méritent éclaircissement. Je pose des questions qui me permettent de détecter si les étudiants « experts » auront bien expliqué leur poster aux étudiants « apprentis ». La correction de ces questionnaire me permet de repérer les étudiants qui ont bien compris les posters visités (ou l’inverse) et les groupes qui ont particulièrement bien expliqué leur posters à leurs confrères (ou l’inverse). À la clé un petits bonus/malus sur la cote finale. Ça stimule ! On entend des « hey note bien ça, hein c’est important ! ».
Questionnaire en fin de séance

Questionnaire en fin de séance

  • Je passe moi-même auprès des posters pour stimuler et alimenter les discussions. J’encourage les « apprentis » à interrompre les « experts » pour que la discussion soit interactive.
  • Attention, la constitution des groupes et le programme des posters à visiter, ça se prépare! C’est un peu un casse-tête chinois (un puzzle en fait). N’hésitez pas à me contacter si vous voulez que je partage plus de détails pratiques.

Un avis ? Un autre partage d’expérience ? Merci de commenter ci-dessous !

DD

%d bloggers like this: